7.9.09

Lettres D'Amour d'une Nonne Portugaise

Jesus Franco

1977

Genre : Erotique / Horreur

Résumé


Accusé par sa mère d'être un peu trop volage, une jeune fille est envoyée au couvent pour etre purifiée par les punitions corporelles.

Sur place, elle va découvrir que la mère supérieure et les soeurs ne vénèrent plus Dieu, mais Satan, à travers orgie sexuelles et pratiques obscènes, avec la complicté de l'archevèque.

C'est alors que les adorateurs choisissent la jeune femme pour être offerte au démon..



Interprète


Susan Hemingway ... Maria Rosalea
William Berger ... Father Vicente
Herbert Fux ... Satan
Ana Zanatti ... Mother Alma, the Grand Priestess
Aida Vargas ... Antónia, a Nun (as Aida Kargas)
Vítor Mendes ... António Fernando Queiroz de Melo, the Mayor
Isa Schneider ... Antónia, a Nun
Herman José ... Manuel Gonçalves, the Prince (as Hermann Krippahl)
José Viana ... The Grand Inquisitor (as Jose Viana)
Patricia Da Silva ... Maria's Mother
Victor de Sousa ... Inquisitor's Aid
Nicolau Breyner ... Prince's Aid
Esther Studer ... Josefina, a Nun
Dagmar Bürger ... Nun
Anton Diffring ... Old Priest

Fiche Technique


Titre Original
Die Liebesbriefe einer portugiesischen Nonne

Réalisé par
Jesus Franco (as Jess Franco)

Scénaristes
Mariana Alcoforado uncredited
Erwin C. Dietrich (as Manfred Gregor)
Christine Lembach

Produit par
Erwin C. Dietrich
Max Dora

Musique originale
Walter Baumgartner

Image
Peter Baumgartner

Montage
Marie-Luise Buschke (as Marie-Louise Buschke)

Direction artistique
David Quintas (as David Quintans)

Durée
1h29

Origine
France, Allemagne, Suisse

Commentaires

Un mélange de “nunsploitation” et de satanisme, ce qui est tout-à-fait prétexte à un excellent film, malheureusement dirigé par Jess Franco, l’homme le plus approprié pour prendre un excellent scénario, des décors superbes et des acteurs de talents pour, au final, faire un film ennuyant à mourir.

Si on a droit ici à une qualité cinématographique supérieure à la moyenne du film de Jess Franco moyen, il n’en demeure pas moins décousu, souvent incohérent et, plus souvent qu’autrement, simplement prétexte à dénuder les nonnes.

Pour les amateurs de bonnes-soeurs à poils plus que pour les amateurs de films sur le satanisme, il reste que c’est loin d’être le pire des Franco et que les dites bonnes-soeurs sont, pour la plupart, plutôt mignonnes…


1 commentaire:

Blogger a dit…

New Diet Taps into Revolutionary Plan to Help Dieters Lose 20 Pounds in Only 21 Days!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails